Menu
Edito / Blog Perso

Critique du film “La Nuit du 12”

En date du 11/08/2022

Je vais me lancer, me projeter plus exactement, dans l’expectative éventuelle de pouvoir possiblement (capillotractée cette phrase) amener un certain regard sur les films que j’ai l’occasion de voir. Mais comme j’en vois beaucoup (vraiment beaucoup), entre Netflix, Prime Video (où il y a film dont j’ai été le chef-op‘), Disney+ et Apple TV, je ne peux pas passer autant de temps à écrire qu’à regarder.

Je vais donc me restreindre aux films récents que je projette dans le cinéma dans lequel je travaille (depuis 2 jours), et pour lesquels j’ai l’occasion de rester en salle pour profiter du spectacle (bien que la cabine soit bien climatisée … projecteur oblige).

Donc … Projetons, mes bons ! (Je paraphrase, mais cela ne fait pas de moi un odieux connard)

La nuit du 12 … en bref.

La nuit du 12 | 13 juillet 2022 (France) 7.5

Photos


See all photos >>

Videos


See all videos >>

Cast

...
Le capitaine Yohan Vivès
...
Marceau
...
Willy
...
Fred
...
Loïc
...
Boris
...
Jérôme
...
Nadia
...
Stéphanie dite Nanie
...
Clara Royer
...
Madame Royer
...
Monsieur Royer
...
Wesley Fontana
...
Jules Leroy
...
Gabi Lacazette
...
Denis Douet
...
Vincent Caron
...
Nathalie Bardot

See full cast >>

Countries: France, BelgiqueLanguages: FrançaisBudget: 4 400 000 €(estimation)

Voilà pour répondre aux questions inhérentes à chaque production cinématographique (keskecé, yaki, ckelgenre, sasorkan).

Ma critique donc : Ce n’est pas un mauvais film (putain le mec il a sorti la phrase du siècle, genre), mais ce n’est pas non plus un excellent film (je ne suis pas normand).

Les choses bien : une histoire simple, poignante, et des pistes à suivre comme on essayerait de trouver le bon fil pour décrocher le gros cadeau dans une fête foraine. L’acteur principal, qui a des faux airs de Naomie Watts, à un personnage assez particulier et introverti, ce qui lui donne une bonne latitude de jeu. Le jeu des acteurs est bon, mais sans se distinguer, et on se prend très vite dans cette enquête qui s’enlise et finit par tomber dans l’impasse, et cette frustration, le spectateur le ressent plus que les flics, malgré un rebondissement qui ne donne rien in fine. Et j’aime bien cet environnement montagneux, qui sort des classiques films policiers dans les quartiers urbains.

Les choses moyennes : Le sound-design assez pauvre en ambiances, la musique trop souvent absente. L’environnement montagneux nous fait penser à l’excellent film “Les Rivières pourpres“, mais ce film-là n’a que la pale couleur d’un vrai triller à rebondissement, pour n’avoir que le côté “flic” façon docu-fiction, mais avec la vraie qualité d’un bon film, une photographie correcte sans fausses notes, et un jeu bon. Un peu long ceci dit.

Conclusion : Sans être excellent, c’est un film qui ne prend finalement pas trop de risques et se contente d’être bon, avec une histoire simple, sans en faire trop … mais pas assez à mon gout. Il manque selon moi quelques partis pris, des prises de risques, des jeux plus contrastés, plus intérieurs, plus viscéral, des cadrages plus dynamiques, et avec une musique plus présente pour en faire un excellent film. C’est un choix de mise en scène cependant que je respecte, ce qui fait qu’ils ont produit un bon film, que la grande majorité des spectateurs français vont apprécier, et que très peu vont détester, d’ou ces bonnes critiques sur Allociné.

EDIT : Je déplore toujours autant de voir le Box Office, qui montre que les français sont plus attirés par les têtes d’affiche (comme pour Joyeuse Retraite 2) que par des acteurs peu connus, comme dans ce film. Et malgré de bonnes critiques, et un bon nombre de copies (2x moins que Joyeuse Retraite 2 ceci dit), ce film attirera beaucoup moins le grand public … mais plus aux gens habitués aux salles “Arts et Essais





D'autres articles peuvent vous interresser ...